Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

deuxième temps

Il se tourne les pouces les ongles bientôt noirs Le sommeil se fait rare Les aubes délabrées Sont impossibles à suivre S’allongent à l’infini Sur la route fuyante Il laisse là la lumière les secousses Dans les rues de la ville sans fin En guettant la...

Lire la suite

sur le zinc

Sur le vieux zinc où les hommes déclinent Leurs formes imprécises En salive et en larmes Les mots tournent et retournent Dans le fracas des verres vides Par les temps qui courent La terre peut bien s’ouvrir Au point à la ligne Slash C’est le ciel blanc...

Lire la suite

fenêtre ouverte

Le vieil homme qui ramassait le verre en bas disait : “j’arrête aujourd’hui je me balancerai sur un pied j’enverrai rouler les planètes résidus de silence au diable” La vieille femme - elle me rassurait Les yeux larges et ronds Contemplait l’univers vide...

Lire la suite

Vilar Formoso

Deuxième éclipse Les champs nervurés dans la vitrine Alignés qui ravissent Le moindre départ J’ai sauté Entre deux wagons qui cheminent sans élan Vers l’horizon de sable et de nuages rosés Dans la marche de fer Implacable Dans la nuit suspendue La chair...

Lire la suite

europa (train de nuit)

Je perds ton image Sous le siège 17B les néons bleus Parmi les visages qui s’enfuient Pâles tournant les pages Ils ne savent pas ce qu’ils perdent Peut-être Il y en a qui savent Je ne te connais pas À ce qu’ils disent Tu es une de ces vieilles poupées...

Lire la suite

premier geste

Je laisse la nuit entière Sous ma veste de pluie Et les fragments épars Dans le fond du ciel Enracinés Le vent passe à la ligne Dans un bruit de métal Poursuit dans sa lancée Vers un point de nulle part S’essouffle L’espace intact Dix mille fois se recrée...

Lire la suite