Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

versus O

Entendu ce matin dans un lieu intraçable Le plan est à portée : absurde, décousu Je tends des cordes sèches (six-huit-douze) Le rêve se crée Effacé se recrée En série Étoilé Le même clac dans la langue Aux conduits encrassés De mots qui rendent l’âme...

Lire la suite

sans aiguilles

J’ignore tout des morts Et de l’amour terrible qui les a précédés Je reprends juste leurs calculs Absolument vains Leur nom étiré jusqu’à l’os Et peu à peu je remonte la couverture jusqu’à ce creux du cerveau Où je m’endors en rêvant aux épines miraculeuses...

Lire la suite

machinerie

Certains soirs qui duraient Tout un hiver Certaines nuits donc Toute une vie Là nous voyons Whitman conduisant le nouveau catéchisme Sous une pluie d’herbe à la ligne Avec les étoiles, saintes patronnes des hôtels sur la route Et le verbe relieur de satellites...

Lire la suite

pied-à-terre

Les temps à venir sont fossilisés À peu près dans le marbre les actes et les cycles Les yeux se tournent vers l’ouest radical Qui chante les visions déchirées de la machine Le monde est en sommeil en orbite Vers la megaplanète (son nom est incomplet)...

Lire la suite

le vieux désert

Maintenant que les cimes tracent leur ligne noire Droite comme un sens à tenir Sans peur la nuit jusque l’aube et puis l’espace aigu Toujours inachevé La lumière aux abois Les mégoteurs rempilent à côté du bougeoir Leurs révoltes à venir dans mes veillées...

Lire la suite