sous les masques

Publié le par sneksnarc

 

Aurore folle de rêves aux instructions obscures
La lumière a fait le grand tour
En un éclair
Le corps s’est consumé
Dans le jour vert
Il bat des ailes encore
Remet ça de mémoire
Saisit l’épine déchire la trame
De son bec tordu
Avale l’ombre

Au réveil le monde n’est plus par la fenêtre
Qu’un souvenir d’enfance
Un noeud de nerfs pris dans la neige pleine
De cris

 


 

Publié dans poèmes

Commenter cet article