je n'ai que faire de la nature

Publié le par cranskens

 

Je n’ai que faire de la nature
Des cris du ventre
Quand survient le clash-bang
Je reste avec mes amis
Près du transformateur

Je n’ai que faire de la nature
Mais je l’entends hurler
J’ai conduit toute la nuit
Sans voir la mer
L’horizon est profond
Des villes dévastées

Je n’ai que faire de la nature
Qui referme l’une après l’autre
Toutes les parenthèses
J’ai entendu l’homme vert
Monter l’escalier
Écrire des saloperies
Dans un bruit de tempête
Et se noyer
Dans les fleurs du balcon

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article