versus O

Publié le par sneksnarc

 

Entendu ce matin dans un lieu intraçable
Le plan est à portée : absurde, décousu
Je tends des cordes sèches (six-huit-douze)
Le rêve se crée
Effacé se recrée
En série
Étoilé
Le même clac dans la langue
Aux conduits encrassés
De mots qui rendent l’âme

La poursuite du voyage :
Tous les accords tacites sont découpés en tranches
Mille figures apparaissent
Qui démentissent l’espace
(Au réel épuisé)

Et puis : le monde sauvage ! *

 

Publié dans poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article