rahba

Publié le par cranskens

 

1999 : je ne suis pas né
Mais le faible pouls du monde
Le mauvais reflet de la lune
Ici-bas
C’est terrible
Comme les rails ont doublé de volume
Le jour où je suis né broken
Au milieu de Clark Street
Clignant des yeux
Pour voir l’homme et sa sainte mémoire
Le même dans le miroir qui mangeait ses enfants
À pas comptés
À Londres, Berlin, Paris surtout
J’entends son rire encombré d’âmes humides
Qui se frottent les mains
Sur la pulse
(Tic-tac-toe d’été, villes mortes etc)

Alors il suffirait de tendre le bras comme jamais
Et de jeter la pierre

 

Publié dans poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article