la source et la suite

Publié le par cranskens

 

Je lis ta lettre sur le balcon
Qui me rappelle toutes les autres
Et je prends la hauteur du vide
Comme un océan de ténèbres
Résolu et cruel

Le moi creusé d’attentes
Tombant et retombant sur le mot
Devient l’écorce d’un astre
Et sous son voile de poussière
Le lieu se vide
De la possibilité d’un tout

Étrange machine de soi-même
Deux notes claires suspendues
À l’aile d’un oiseau
Sifflant la source et la suite

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article