je n'ai pas de nom

Publié le par cc

 

Je n’ai pas de nom
Ni de dieu véritable
Je les porte comme on bloque un accès
En changeant de disque le plus souvent
À marée basse

Il n’y a pas que des images
À la fin
Il n’y a rien
Que le reflet du temps
Tu me dis le contraire
Une pierre douce, un arbre de vent, une figue du désert
Ailes au-dessus de la ville
Dans ton regard ouvert
 
Alors je finis par croire
À la forme fuyante des mots
Depuis le ciel de la langue
Jusqu’à l’ombre au-dedans

Et de nos doigts brûlants
Au passage de l’air
Fragment sur fragment
Nous inventons la suite

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article