incognito

Publié le par cranskens



J’ai rencontré le vieux Karl
Branché sur Terra Obscura
Sous sa casquette
Incognito
Il montrait du doigt

Une ville style Toronto
Et de l’autre main
Il tenait un feutre noir
Pour écrire le mot
Qui n’existe pas encore

Sur le carreau
Dans le reflet au loin
Avec l’index perdu
Qui cogne
Le vieux Karl
A fait vingt fois le tour
Du décor
Pris dans la glace
Et les menus de troisième classe

Ce n’est pas la trombe de pluie
Ni le déluge
Mais plutôt rien
Le noeud serré entre les dents
Les milliers d’éclats se répondent
En grésillant
Bip bip
Bruits de chaudière
Bien au chaud
Dans le soleil d’hiver
Le vieux Karl s’est vu
Dans le reflet
Avant l’arbre au loin

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article