drunken night

Publié le par cranskens

 

Je suis le travelling pen.
Ce n’est pas à cause de mes mains. Ni du vieil arbre à la cime qui crache des éclairs, déjà vu quelque part, souvent, au passage d’un navire. Ce serait en 1910. Ou le début de quelque chose, logé dans mon lobe antérieur depuis le premier jour.
Tout entier dans la nuit soûle
Ravi de peu
D’un drop

Je regrette que nous ayons à peine le temps
De repartir sur la route
À la recherche d’autres mots minuscules
Se reflétant dans les feuilles
Jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que les os
Une idée bizarre me frappe

 


Publié dans poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rachid 07/08/2010 00:09



travelling


  P ur sang


    E ncre sang


       N oir sang