dix jours plus tard

Publié le par cranskens

 

Un rêve éveillé
De ceux qui ne sèment aucune graine
Se déploie insensé
Dans la fumée de verts horizontaux
Traversés de silences pleins et d’espaces aux noms sans écho
Un rêve de courbes et de lianes
Au revers entier

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article