dislocation

Publié le par cranskens

 

Dislocation
Depuis le Ah jusqu’aux vapeurs d’eau
La main enfoncée jusque...
Ah, ça y est
Tic tac, le son de l’os s’infiltre
Dans les montagnes russes

Les clés mais non
Je n’ai pas l’accord
Juste les flashs du passeur
Qui réduit les possibles à un

Celui qui aime
Est au-delà
Si son coeur se morcelait
Alors il ferait du ciel
Une faille pleine
D’ondes avec des thèmes
Comme des marées

Au-dessous des vagues
Le coeur continue
De tourner

 


Publié dans poèmes

Commenter cet article