dentro da chuva

Publié le par cranskens

 

Décharge des mains noueuses qui ramènent la poussière
Chaque fois que la porte s’ouvre
Je claque des dents
Aucune page ne mentionne ton nom
Ni tes visions de langue libre
Qui me suivent comme ton ombre
Sur le fragment de ligne
Ton chandail clair me tombe des bras

Je rejoins l’horizon
En laissant le chemin
Aux mille traits parasites
Fêlés de la bouteille
Tournant comme des croix
À l’intérieur de la pluie
Et je goûte la terre pleine
Tachée de neige

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article