de nulle part

Publié le par sneksnarc

 

Cette époque tache hystérique sur le papier se consume la rouille au cœur
Je cherche un espace indécodé
Furieusement
Une trappe une chance je cherche l’inéteint
L’entre-deux zones court-circuité
La pleine démesure de l’être
Et de toutes les lignes sciées en deux trois quatre cinq
C’est la première fois
Un aveugle se pointe un voyant au pas léger
Inconquis
Chante les mots mots mots tout bas, clignote
Puis s’en va en tenant le sens
Presque chuchoté
Encore un autre : le ravage embarqué à l’intérieur
Déplié
Une feuille d’herbe
Un élan sonore indompté qui saute-moutonne
Une panne sèche
Pause
L’intellect est cuit, accommodé de restes
Gras - il était temps
Tiens, tiens, tiens : je le conduis de mémoire
Jusqu’au bas de page
Et puis je file revisiter le cosmos
Sûr de tomber sur le squelette
D’une aurore invisible
Partout ailleurs
Loin de l’empire des morts
Et du ciel intact

 


Publié dans poèmes

Commenter cet article

sneksnarc 13/08/2013 17:26


Oh Gobi ! Des lustres !

Gobi 08/08/2013 12:42


Tu chantes le désert