dans le vide

Publié le par cranskens

 

L’absolu se transmet dans les shopping centers
Comme un virus
Là encore je me perds
Sans syndrome ni passerelle
Parmi les hommes éteints créés de toutes pièces
Vision numéro un : de curieuses silhouettes
J’ai vu la bête, les yeux noirs
Numéro deux : elle n’est plus
Trois : La foule dans un miroir
Aux bras multipliés
S’organise
Comme un fou je m’agite
Proche de toucher les limites oubliées
Qui percent dans le vide

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article

corinne 19/03/2011 16:36



irradiante sollitude