correspondances

Publié le par sneksnarc

 

Lumière à voir au crépuscule s’il en reste
À ce qu’il paraît les images ordinaires
Nous hantent
Sommeil sévère
Le défilé des mythes
Rien au réveil en vrai
Qui ne coule de mémoire ou ne devienne saute-mines
Pour la suite

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article