bang bang

Publié le par cranskens

 

Tant qu’à bien faire

Autant ne pas se découvrir

Ou pour faire bien

D’un fil de rien

Qui flotterait 

A certaines heures

En d’autres temps

Boum

Minable boum

Le barge lunatique 

Respectable boum audible

Jouant des coudes
 

A certaines heures

Ta présence seule

Etait un échec

un trait tiré sur ma tartine

De mots ratés

Pris dans le vent

En d’autres temps

Je consommais

En demi-cercle

Ton corps de pierre

Ton coeur fermé

Le creux, la faille et le murmure

Et loin le haut comme la mesure à ma portée

Et comme la peste

Plus tard encore

Après la nuit et à l’usure

Samuel, Walter et Cie

Cassant les coudes
 

Boum

Misérable boum satisfait

Qui danse, rit et se console

de ce qu’il est le cosmos

Et l’âme et l’absence d’âme

Et la candeur diaphane

Et la pleine nuit

Il est tout ce qui se répand 

Sur le sol nu

Fêlé sexy

 

Publié dans poèmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vilain Canard 26/10/2009 22:42



Boum? Waouh. Ouch. Clap clap.