avant et après

Publié le par cranskens

 

Sans commettre le crime d’appartenir au monde
J’entendrai le silence
Le coeur à moitié vide
Et de l’autre côté
Le réel sans limite

Encore un peu de temps
Car la dope est étanche
Traverse l’atlantique
Dans de grosses caisses en bois
Qui ne sont pas marquées
Libre, glissant un doigt
Faisant de petits cercles
À mes pieds

Je créerai s’il le faut
A nouveau
A mesure (il le faut)
Revenant de moi-même
Comme d’ailleurs
Je chercherai
Le temps obscur
Réfléchi de lumière en fuite

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article