à travers

Publié le par cranskens

 

Suspendu dans le vide déjà vécu
Le chemin ligne reconduite
Vers les hauteurs
La frontière
Disons qu’on perce un trou qu’on retarde
L’heure de l’effondrement
Mur entamé appels d’air
Les mots se fendent se déplacent
Vers la fin du drame

Et ce qui monte alors
Ca claque
Courant électrique rouages
Tac tac tac
(Grand dieu)
On se mettra d’accord un peu plus tard
Quand on sera près d’atterrir sur les visions qui dansent de toutes parts
Au loin de moins en moins là devant sur le pont
Dans l’air éclairci
Et si je dis je dis toi ou je dis
Quelque chose du désert de la mort et après aussi
Après
C’est parmi nous

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article