hors de vue

Publié le par cranskens

 

Au réveil je cherche encore le désert
L’absence dont on ne peut revenir tout à fait
Lorsque tout s’est tu pour de bon
Et que tombe du ciel innommé
La langue plus grande
Le premier mot expiré
Dans un murmure

 

Publié dans poèmes

Commenter cet article