Bave d'escargot

Publié le par C.Egolf







De la flotte plein les yeux
L'écume aux lèvres
Je mâche les fils tordus
Les filtres de lumière
Les rumeurs malhonnêtes
La vieille vaisselle
N'importe quels mots
Les ordures
Je sens le rance,
La poussière, l'abattoir
Les lianes parasites
Écrasent et crèvent le blanc du ciel
Il pleut
L'histoire n'en finit pas de renaître de son cimetière
L'arbre-aveugle étouffe sa pourriture
Il faudra bien laisser les morts en paix
Refermer les tombes
Jeter la dépouille du temps
Et retrouver le goût du vide
Agenouillé près du marbre lisse
Se bâfrer
Digérer les racines
Se rincer l'oeil
Laisser leur gagne-pain aux anges
Il y a longtemps
Je me souviens
Laisser une trace
Qui ne soit pas que de la bave d'escargot.


Publié dans poèmes

Commenter cet article

mummm 29/02/2008 22:16

terrifiant....bouleversant......je suis muette;;;;continue !

L'oeil regardait cahin-caha 06/02/2007 23:16

Cela me procure quelques visions à moi aussi!

Don Jerry Can 29/01/2007 10:32

Celui qui marche bien ne laisse pas de traces ( proverbe indien) J''aime tes mots.

claire 27/01/2007 09:30

9a me fait penser à une sculpture de Dali : un escargot vert (cuivre) de deux mètre de haut, au sommet de la ronde coquille, un petit être ailé prend son envol, sur la pointe d'un orteil, les ailes déployées.

delphine 26/01/2007 11:52

(je divague!c'est le nord)