après la nuit

Publié le par C.Egolf






Un autre jour, une autre fois, je remontais le boulevard de la Liberté, porté par le souvenir de ta voix et de cette nuit d'ivresse et des mains qui patientent et qui n'agiront pas. Je t'ai prise en photo au moment où tu glissais, resplendissante, vers le sommeil et j'ai refermé la porte derrière moi. Le jour se levait et la ville m'appelait. J'ai marché longtemps, j'avais oublié les mots, je semais ton éclat à chacun de mes pas. Quelques autres en errance à mes côtés, entre toi et moi, passagers clandestins de cet état de grâce, je m'envole, ils se brouillent, ils se noient. Les rues s'offrent à moi, je me blottis au creux de tes songes et les rues m'éblouissent. Pavé après pavé, j'ai redécouvert ma ville, guidé par ton souffle, les yeux mouillés, je respirais et tu étais là. J'ai pris une photo du ciel.


Publié dans textes

Commenter cet article

mummm 29/02/2008 21:54

 c 'est beau, c 'est poignant, cela me "remue", j 'adore..

L'oeil regardait cahin-caha 20/01/2007 12:31

Voilà qui élève...

Leonard Eliot 17/01/2007 13:36

très beau sentiment amoureux, pure clarté.Bonne journée !

Thom 16/01/2007 12:24

J'aime beaucoup.
Ok, ce n'est pas un commentaire très constructif, mais ça fait quand même un peu plaisir, non ? ;)