Farolito

Publié le par C.Egolf







Des mouches se prennent les vitres en pleine course et tombent, assommées, sur le carrelage sombre et humide de la salle à manger. Il n’y a plus qu’à les achever en les écrabouillant avec les godasses. J’ai passé tout l’après-midi à me ruer sur ces proies faciles. J’en ai exterminé une bonne centaine. Mais elles sont toujours là à me bourdonner dans la tête. Il y a aussi la pendule qui a failli me contaminer avec son bruit. Je me demande si je ferais pas mieux de parler toute seule, ça couvrirait le silence, le tic-tac et le chahut des mouches à viande. C’est surtout la pendule qui m’inquiète, elle ne veut pas me laisser en paix, elle me raconte la folie qu’elle se prépare à m’innoculer. Et elle répète tout plusieurs fois pour que je ne loupe pas une seule parole. C’est forcément à moi qu’elle s’adresse, je suis toute seule, les parents sont sortis, elle doit le savoir, elle a sûrement préparé son coup. Elle s’en est souvent prise à moi dernièrement. Elle insiste méthodiquement. Je sais qu’ elle veut me renvoyer au chaos.

Je n’ai plus qu’à monter dans ma chambre pour finir ma construction de légos.

Je grimpe les escaliers à toute vitesse et je referme la porte derrière moi. J’ ai bien peur qu’elle ne m’ait suivie, je l’entends encore, elle reproduit son tic-tac hystérique dans ma tête. Je n’arrive pas à m’en débarrasser, elle sait toujours où me trouver. Elle profite lâchement de mes instants de faiblesse, quand je suis seule et que personne d’autre que moi ne peut me parler. Je n'ai plus d’autres solutions maintenant, il faut que je sorte de la maison, que je brise son rythme soutenu en m’exposant à la rumeur extérieure.

Il fait frais dehors. Je me dirige vers la balançoire et commence à me perdre dans les nuages. La nature fait un boucan terriblement rassurant. Je vais attendre les parents depuis ma position dans le ciel. Un jour, quand ils seront en âge de comprendre, je détruirai la pendule et je l’enterrerai dans le jardin. Ça se passera un mercredi comme aujourd’hui et ce sera le plus beau jour de ma vie.


Publié dans textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mummm 29/02/2008 21:59

 retrouver un peu de toi aussi dans "terrain vague", "sur terre"avec émotionet nostalgie t 'écris vach 'ment bien !

mummm 29/02/2008 21:57

j 'aime tellement retrouver dans certains textes la personne que je connais....un peu....même si c 'est troublant....et superbe

L'oeil regardait cahin-caha 14/01/2007 20:35

Tic-tac, bon enterrement à toi.
C'est une bonne tactique, après tout, que d'enterrer le temps...