maintenant

Publié le par Cranskens





C’est ici maintenant la piqûre de rappel. Pour dire toute la vérité, c’est encore tôt ce matin, près du stylo figé, alors que rien ne bouge et que les mouettes venues du nord font des trous dans la lumière. J’ai 29 ans depuis peu et je voudrais sortir pour combler d’efforts la langue et m’inspirer des crieurs de nuits. Dans longtemps je dirai : “Ca passe”. Tout passe. Même si je te garde tout au fond de la bouche comme un arrière-goût de vieux foutre. C’est peu après que j’ai sauté du haut des mémoires boiteuses et qu’on s’est plu à m’embrasser dans le cou. Sur mes paupières passaient de drôles de dessins, en boucle, des grillages optiques de souvenirs fabriqués. Dans mes rêves, on me proposait de sauter par la fenêtre puis d’ouvrir le tiroir où se planque ce qui brûle et ferme les yeux, ou peut-être bien rien d’autre que des bons à tirer pour la photocopieuse. Dans mes jours, on prenait grand soin d’astiquer ce qui ne brillait pas, on riait devant mes balbutiements d’adulte en cavale, mes émois tardifs, mon quartier chinois transformé en no man’s land. Je ne certifiais pas, je sanctifiais l’absence, j’aurais dû naître un 14 février, tout frileux, tout exsangue, à Paris, à 15 heures, en 1983. J’aurais tremblé d’aimer dès le premier faux pas. Tout aurait été lu à la lueur des crocs que la raison invente pour marcher sans appui. J’en conviens, je n’ai pas pris la peine de naître. Et ce visage ancien devrait se garder de réapparaître ailleurs que dans l’espace jaune gris boueux de la sauvage enfance. Je m’engouffre dans le tunnel jusqu’à Quimper, plus au Sud, les mains pleines de méduses. Plus tard, je recopierais la vie, d’un simple coup d’aile, dans un froid de roche. 


 

Publié dans textes

Commenter cet article

L. Eliot 20/03/2009 06:28

c'est tellement beau...

Cha 04/10/2008 17:53

Moi même 29 ans depuis si peu et ce texte secoue et résonne presque jusqu'à la surdité... Et le besoin de forcer sa place dans la peau du réconfort auquel on veut croire et qui dit effectivement: ça va passer.merci.

Olivia 30/09/2008 19:35

Je trouve votre texte tellement puissant, de plus en plus en le relisant, Je ne cerne pas tout, et c'est justement ça que je trouve énorme.

Luna 25/09/2008 12:40

Toujours les mots justes et à point.

Lharces 19/09/2008 00:34

j'ai disparu,vous lireet je prend au passage les références de MantraMerci par avance